24 mois chrono ... ou une brève histoire du temps ? 🤔

C'est tout le paradoxe d'un projet que de se mesurer au temps qui s'écoule.
Alors certes, le temps passe vite mon bon monsieur, mais Rome ne s'est pas faite en 1 jour.

Plus de 2 tours de quantième annuel se sont écoulés depuis le grand saut. 2ans, soit 24 mois. Jamais, je n’aurai parié que développer ce projet prendrait autant de temps, il n’y a qu’à regarder mon business plan originel ;)

En prenant un peu de recul, j’ai l’impression que ces 2 années n’ont été qu’un jeu de l’oie géant … en tombant souvent sur les cases indésirables.

Les règles de ce jeu de l’oie, on se les crée soi-même et les miennes ont été ambitieuses : réussir à faire aussi bien que les meilleurs mais avec de l’audace, jouer avec les codes et créer un produit qui plaise sans tomber dans le piège de se faire plaisir. Alors forcément, ce n’est pas prendre l’autoroute en reprenant des recettes maintes fois éprouvées.

Non, il a fallu à chaque étape absolument tout créer !

D’abord, trouver la bonne forme, le bon design, celui qui vous prend aux tripes et vous fait dire : « bordel, ça y est on l’a ! ».
Puis, inventer un système suffisamment solide, fiable et ingénieux pour réussir le tour de force d’assembler parfaitement un bracelet en cuir avec une boîte de montre en acier.
Enfin, dessiner un bracelet différent et racé, essayer de le modéliser (en vain tellement il est complexe) et trouver le bon partenaire qui saurait lui donner corps.

Quand vous abordez un tel projet en vous mettant la pression sur les enjeux mais avec des moyens limités, alors vous naviguez avec une règle décisionnelle simple : je fais ou je fais faire.
Inutile de vous dire que j’ai beaucoup fait mais je n’étais pas seul. J’ai beaucoup appris mais j’ai aussi beaucoup perdu de temps.

Alors que faire quand on dépasse les jalons qu’on avait tracé dans le sable ? Sans toutefois se décourager car on continue tout de même d’avancer… On stoppe tout ? On jette l’éponge ? On se dit : « allez, tu as été trop ambitieux. Remets les pieds sur terre et cherche toi un job » ?
J’ai préféré ne pas quitter mon objectif des yeux et serrer les dents pour toujours me remettre dare-dare au turbin.

Comme ça, en prenant le temps de schématiser ces 24 mois de développement dans cette rapide animation, ça n’a l’air de rien ! Mais je peux vous dire que sur cette période le temps a été incroyablement élastique.
Parfois long à mourir dans la phase de développement.
Trop court dans la phase exaltante de la création du concept de la marque. Horriblement déprimant pendant les options techniques infructueuses. Terriblement angoissant en attendant les conclusions de l’étude technique et des développement de l’insert du bracelet.

Alors oui, créer une montre c’est très certainement toucher du doigt la théorie de la relativité. #startyourengine
A suivre …

Leave a comment

All comments are moderated before being published